GRIIPTIC

Membres

Chercheur(e)s universitaires | Coordonnateur des activités de recherche | Collaboratrices et collaborateurs

Chercheur(e)s universitaires

Normand_Roy Normand Roy, Ph.D., est professeur au département de psychopédagogie et d’andragogie à l’Université de Montréal. Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les technologies émergentes (réalité virtuelle, pratiques créatives) et la place du numérique en société (intelligence artificielle, ressources éducatives libres). Il cherche constamment à comprendre le potentiel pédagogique et les conditions nécessaires pour l’implantation. Il s’intéresse aussi à la formation à distance, et ce, autant au secteur jeune qu’en enseignement supérieur.
Simon_Collin Simon Collin, Ph. D., est professeur à la Faculté d’éducation de l’Université du Québec à Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’équité numérique en éducation et chercheur au CRIFPE. Sa programmation scientifique s’inscrit de plain pied dans l’axe 4 du GRIIPTIC: « Technologies, société et culture ». Elle consiste à aborder les enjeux que suscitent les technologies en éducation en mobilisant les études interdisciplinaires de la technique et une démarche critique.
Ann-Louise Davidson Ann-Louise Davidson est professeure en technologie éducative au département d’éducation de l’Université Concordia. Elle est titulaire de la Chaire de recherche en culture maker de l’Université Concordia, directrice du Laboratoire d’innovation et directrice adjointe de l’Institut Milieux pour l’art, la culture et la technologie. Elle s’intéresse à la transformation pédagogique et aux approches innovantes avec les technologies numériques. Elle se penche sur la culture maker et l’apprentissage dans les makerspaces, à la pédagogie par défi, la pédagogie par problème, la pédagogie de l’innovation de rupture et radicale. Elle est experte en recherche-action qui engage les participants dans la co-construction des connaissances. Elle est membre de l’OBVIA, de l’Institut d’IA appliquée et du GRIIPTIC.
Serge Gérin-Lajoie Serge Gérin-Lajoie est professeur à l’Université TÉLUQ depuis 2017. Il y œuvre à titre de professeur spécialiste en formation à distance, en technologie éducative et en enseignement supérieur. Il est détenteur d’un doctorat en technologique éducative réalisée à l'Université Laval. Il a également complété une Maîtrise en formation à distance et un Diplôme d’études supérieures spécialisées en technologie de l’information et environnement d’apprentissage; diplômes décernés par l'Université TÉLUQ. Il détient un Baccalauréat en enseignement des sciences au secondaire de l’Université du Québec à Trois-Rivières et un Diplôme d’études supérieures en musique du Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Avant son embauche à titre de professeur, il a agi à titre de conseiller pédagogique spécialisé en formation à distance à l’Université Laval où il a œuvré dans plus d'une cinquantaine de cours à distance, ainsi que dans quelques programmes complets mis en ligne. De plus, il a acquis une solide expérience pratique en lien avec le développement professionnel du personnel enseignant au niveau universitaire, plus particulièrement dans l’accompagnement d’enseignants et de directions universitaires dans la mise en place d’activités de formation à distance et ce, dans différents domaines disciplinaires. Finalement, depuis plus d’une quinzaine d’années, il publie des articles et réalise des communications en lien avec la formation à distance, la technologie éducative et l’enseignement universitaire. Pour de plus amples renseignements, consulter la page institutionnelle suivante : https://www.teluq.ca/siteweb/univ/sgerinla.html#onglet1715
Patrick_Giroux Patrick Giroux, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Chicoutimi, chercheur associé au CRIFPE et membre du GRIIPTIC. Il dirige le Laboratoire de formation et de recherche sur la littératie numérique de l’UQAC. Ses enseignements et ses travaux de recherche sont liés à l’intégration des TIC en milieu éducatif ainsi qu’à la formation des enseignants dans ce domaine. Ses travaux actuels portent sur l’intégration massive de tablettes numériques au secondaire, les mécanismes de formation continue des enseignants dans ce contexte et l’usage des réseaux sociaux par les jeunes et les adolescents.
Pascal Grégoire Pascal Grégoire, Ph. D., est professeur de didactique du français à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et chercheur associé au CRIFPE. Il s’intéresse à l’influence des technologies sur l’apprentissage du français, plus particulièrement sur la qualité de l’écriture, les processus cognitifs mobilisés en cours de rédaction et la motivation à écrire. Ses travaux de recherche actuels portent sur l’étude de quatre modalités d’écriture distinctes, dont trois supposent le recours aux TIC, sur le rendement d’élèves de 5e secondaire. Pascal Grégoire s’intéresse également à l’impact qu’exercent les habiletés technologiques des élèves et la formation à l’emploi des TIC sur la réussite scolaire. Ses travaux de recherche s’inscrivent donc de plain-pied dans l’axe 2 du GRIIPTIC.
Géraldine Heilporn Géraldine Heilporn est professeure adjointe au département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de la Faculté des sciences de l’éducation à l’Université Laval. Elle mène des activités de recherche et de formation sur les usages du numérique en enseignement et en apprentissage dans divers milieux scolaires, du secondaire à l’université. Elle s’intéresse particulièrement à l’engagement des élèves ou des étudiants dans des modalités de formation hybride ou dans des activités médiatisées par le numérique. Ses projets visent à soutenir les apprentissages, l’engagement et l’inclusion de tous les élèves et étudiants aux besoins de plus en plus diversifiés.
Raoul Kamga, Ph. D., est professeur au département de didactique de l’Université du Québec à Montréal.
Alexandre Lanoix, Ph. D., est professeur adjoint au département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Ses recherches portent principalement sur la didactique des disciplines des sciences humaines (histoire et géographie) au primaire et au secondaire. Ayant travaillé au service national du RÉCIT du domaine de l’univers social pendant plusieurs années, il a développé une sensibilité particulière à l’exploitation des technologies dans l’enseignement et l’apprentissage des sciences humaines. Il s’intéresse notamment à la formation à distance soutenue par les TIC.
Sonia Lefebvre, Ph.D., est professeure titulaire au Département des sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent principalement l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) à des fins d’enseignement et d’apprentissage. En outre, elle s’intéresse au développement de la compétence professionnelle liée aux TIC de même qu’à l’éducation aux médias. La professeure Lefebvre cumule plusieurs années d’expérience dans la formation et l’accompagnement d’élèves, d’enseignants, de futurs enseignants et de conseillers pédagogiques dans leur utilisation des outils technologiques.
Florian Meyer, Ph.D., est professeur en intégration des technologies en enseignement secondaire et supérieur au département de pédagogie de la faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Il est actuellement responsable des cours en ligne sur l’intégration du numérique au secondaire ou dans le supérieur et sur l’ingénierie pédagogique de cours en ligne. Ses travaux de recherche et développement actuels et ses diverses collaborations internationales portent sur le développement professionnel des enseignants et conseillers pédagogiques du supérieur, la conception pédagonumérique, les connaissances et compétences numériques des enseignants et des formateurs ou encore l’intégration du numérique dans les pratiques de formation des enseignants.
Florent Michelot, Ph. D. en science de l’éducation et chargé de cours à l’Université de Montréal, travaille actuellement sur l’enseignement et les apprentissages en formation à distance è l’aide des technologies numériques. Il se penche aussi sur le pensée critique et la pensée créative en contexte éducatif, en relation avec la mobilisation des compétences informationnelles, numériques et médiatiques. Il est conseiller pédagogique au Centre de pédagogie universitaire de l’Université de Montréal et est membre de la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaire du Conseil supérieur de l’éducation du Québec. Juriste et politiste de formation, Florent Michelot a aussi été chargé de cours au département de science politique de l’UQAM. Ses travaux peuvent être consultés au https://www.michelot.info/.
Martine_Peters.png Nadia Naffi, PhD, est professeure adjointe au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, et titulaire de la Chaire de leadership en enseignement (CLE) sur les pratiques pédagogiques innovantes en contexte numérique – Banque Nationale. Naffi a enseigné des cours en ligne et en présentiel dans les domaines des technologies numériques en éducation, l’ingénierie de la performance humaine (IPH), la conception pédagogique, l’enseignement et l’apprentissage en ligne, les technologies de communication, et la production de média à Ontario Tech University et à l’Université Concordia. Elle enseigne présentement des cours comodaux en technologie éducative à l’Université Laval. À travers ses recherches elle vise à contribuer à favoriser : l’application éthique, critique, responsable, équitable et durable du numérique et de l’intelligence artificielle en éducation, en formation, en développement de talent et en mise à niveau de la main-d’œuvre actuelle et future ; les approches en ingénierie de la performance humaine pour faciliter l’inclusion et l’intégration intergénérationnelle, interdisciplinaire et intersectorielle de la main-d’œuvre actuelle et future dans le marché du travail de demain, ainsi que le vivre-ensemble humain/machine pour développer une intelligence augmentée qui permet une meilleure performance en milieu de travail; et l’agentivité numérique pour lutter contre la désinformation en ligne sous forme d’hypertrucage.
Cathia Papi est professeure titulaire au département Éducation de l’Université TÉLUQ. Sociologue de formation, elle mène des recherches concernant les interactions en ligne, les représentations et usages des technologies numériques dans l’éducation, l’accompagnement et la persévérance en formation à distance. Elle est directrice de l’observatoire du numérique en éducation (ONE) et rédactrice en chef de la revue Médiations et médiatisations et de la partie francophone de International Journal of E-Learning and Distance Education.
Bruno_Poellhuber Bruno Poellhuber, Ph.D., chercheur membre du CRIFPE et chercheur associé au CEFRIO, est directeur du CPU (Centre de Pédagogie Universitaire) de l’Université de Montréal (anciennement les SSE), coordonne un microprogramme en enseignement postsecondaire et y enseigne différents cours, notamment sur l’utilisation pédagogique des TIC. Sa spécialisation porte sur l’utilisation des innovations technologiques et technopédagogies pour des fins de collaboration, d’enseignement ou d’apprentissage au postsecondaire (collégial et université) et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel de formation à distance et de formation hybride (axe 1), en mobilisant la perspective des enseignants (axe 3), mais aussi le point de vue des apprenants (axe 2). Ses recherches portent sur les compétences numériques des enseignants (axe 3) et des apprenants (axe 2), les pratiques pédagogiques actives et les aménagements physiques et technologiques innovants (axes 1, 2 et 3), la collaboration dans les réseaux sociaux (axes 1 et 3), la motivation et la persévérance en formation à distance et dans les MOOC (axes 2 et 3). Il pilote les activités de recherche d’un groupe de chercheurs sur les MOOC ainsi qu’un projet de recherche-action-formation sur la classe inversée (axes 1, 2 et 3)et est toujours à l’affût des utilisations pédagogiques des technologies émergentes, notamment de la réalité virtuelle (axe 1).
chantal_T (2) Chantal Tremblay est professeure au Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal. Elle s’intéresse, entre autres, à la conception et à l’évaluation d’outils numériques et de stratégies d’échafaudage (scaffolding) pour favoriser le développement de compétences comme la résolution de problèmes complexes et la prise de décision chez des étudiants postsecondaire. Ses projets portent également sur la documentation des pratiques en évaluation des apprentissages, l’innovation pédagogique et l’intégration pédagogique du numérique en enseignement supérieur. Enfin, ayant participé à toutes les phases du projet initié par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec pour la création du Cadre de référence de la compétence numérique et de son Continuum de développement, elle s’intéresse aussi à la mesure et au développement de cette compétence auprès des étudiants postsecondaires.

Coordonnateur des activités de recherche

Simon Parent, Ph. D., est enseignant au primaire de formation et chargé de cours à l’Université de Montréal. Il s’intéresse à la mobilisation et au développement de compétences avec le numérique. Il collabore activement à des projets de recherche portant notamment sur la compétence numérique, la formation à distance et est coauteur du Cadre de référence de la compétence numérique. Il est coordonnateur du Groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des technologies de l’information et de la communication (GRIIPTIC) et est membre collaborateur de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique (OBVIA).

Collaboratrices et collaborateurs

Julien Bugmann, Ph.D. Ses travaux portent sur les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement. Il est spécialisé dans les nouvelles technologies et les apprentissages, en particulier par la pratique des jeux vidéo ou des jeux sérieux, et la programmation informatique. Ses projets actuels portent sur l’apprentissage du code par les élèves de primaire et secondaire et notamment à l’aide du jeu vidéo Minecraft Éducation Edition mais aussi et surtout à l’aide des robots. Il est aussi spécialisé dans la mise en place de formation à distance et dans le développement d’applications de E-learning dans un contexte universitaire. Depuis 2018, il est chargé d’enseignement à la Haute École Pédagogique du Canton de Vaud pour l’Unité d’Enseignement et de Recherche Médias et TIC à Lausanne.
Glorya Pellerin, Ph.D., est professeure-chercheure à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Son champ d’expertise se situe principalement dans le domaine de l’utilisation pédagogique des technologies de l’information et de la communication (TIC) et de la formation pratique, mais elle s’intéresse également aux Premiers Peuples et aux Inuit, ainsi qu’à l’accompagnement en formation à distance. Membre associée au Centre de Recherche Interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle siège en tant que responsable du CRIFPE-UQAT sur le comité de gestion du CRIFPE-UQ. Madame Pellerin est aussi membre associée au Centre Facilitant la Recherche et l’Innovation dans les Organisations (CEFRIO) et à l’Équipe de Recherche et d’Analyse des Pratiques Professionnelles (ÉRAPP).