17 mars 2015

Membres

Chercheur(e)s universitaires | Coordonnateur des activités de recherche | Collaboratrices et collaborateurs

Chercheur(e)s universitaires

Thierry_Karsenti Thierry Karsenti, M.A., M.Ed., Ph.D., est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies) en éducation, et est professeur titulaire au département de psychopédagogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Ses réalisations et innovations technopédagogiques en formations ouvertes ou à distance ont été reconnues tant sur le plan provincial que national. Il se distingue également par la contribution de ses activités de recherche à la qualité de la pédagogie universitaire.
Julien Bugmann, Ph.D. Ses travaux portent sur les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement. Il est spécialisé dans les nouvelles technologies et les apprentissages, en particulier par la pratique des jeux vidéo ou des jeux sérieux, et la programmation informatique. Ses projets actuels portent sur l’apprentissage du code par les élèves de primaire et secondaire et notamment à l’aide du jeu vidéo Minecraft Éducation Edition mais aussi et surtout à l’aide des robots. Il est aussi spécialisé dans la mise en place de formation à distance et dans le développement d’applications de E-learning dans un contexte universitaire. Depuis 2018, il est chargé d’enseignement à la Haute École Pédagogique du Canton de Vaud pour l’Unité d’Enseignement et de Recherche Médias et TIC à Lausanne.
Simon_Collin Simon Collin, Ph. D., est professeur à la Faculté d’éducation de l’Université du Québec à Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’équité numérique en éducation et chercheur au CRIFPE. Sa programmation scientifique s’inscrit de plain pied dans l’axe 4 du GRIIPTIC: « Technologies, société et culture ». Elle consiste à aborder les enjeux d’équité numérique en éducation dans une approche sociocritique.
Patrick_Giroux Patrick Giroux, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Chicoutimi, chercheur associé au CRIFPE et membre du GRIIPTIC. Il dirige le Laboratoire de formation et de recherche sur la littératie numérique de l’UQAC. Ses enseignements et ses travaux de recherche sont liés à l’intégration des TIC en milieu éducatif ainsi qu’à la formation des enseignants dans ce domaine. Ses travaux actuels portent sur l’intégration massive de tablettes numériques au secondaire, les mécanismes de formation continue des enseignants dans ce contexte et l’usage des réseaux sociaux par les jeunes et les adolescents.
Pascal_Grégoire Pascal Grégoire, Ph. D., est professeur de didactique du français à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et chercheur associé au CRIFPE. Il s’intéresse à l’influence des technologies sur l’apprentissage du français, plus particulièrement sur la qualité de l’écriture, les processus cognitifs mobilisés en cours de rédaction et la motivation à écrire. Ses travaux de recherche actuels portent sur l’étude de quatre modalités d’écriture distinctes, dont trois supposent le recours aux TIC, sur le rendement d’élèves de 5e secondaire. Pascal Grégoire s’intéresse également à l’impact qu’exercent les habiletés technologiques des élèves et la formation à l’emploi des TIC sur la réussite scolaire. Ses travaux de recherche s’inscrivent donc de plain-pied dans l’axe 2 du GRIIPTIC.
Alexandre Lanoix, Ph. D., est professeur adjoint au département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Ses recherches portent principalement sur la didactique des disciplines des sciences humaines (histoire et géographie) au primaire et au secondaire. Ayant travaillé au service national du RÉCIT du domaine de l’univers social pendant plusieurs années, il a développé une sensibilité particulière à l’exploitation des technologies dans l’enseignement et l’apprentissage des sciences humaines. Il s’intéresse notamment à la formation à distance soutenue par les TIC.
Sonia Lefebvre, Ph.D., est professeure titulaire au Département des sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent principalement l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) à des fins d’enseignement et d’apprentissage. En outre, elle s’intéresse au développement de la compétence professionnelle liée aux TIC de même qu’à l’éducation aux médias. Elle est également codirectrice du Laboratoire sur l’intégration interdisciplinaire des TIC (LIIPTIC). La professeure Lefebvre cumule plusieurs années d’expérience dans la formation et l’accompagnement d’élèves, d’enseignants, de futurs enseignants et de conseillers pédagogiques dans leur utilisation des outils technologiques.
AVT_Michel-Lepage-II_8529 Michel Lepage, Ph.D., est professeur au département de psychopédagogie et d’andragogie de l’Université de Montréal. Il occupe, depuis 2005, le poste de rédacteur associé à la Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire (RITPU). Il a participé à la mise en place et à la réalisation d’un doctorat à distance portant sur le numérique en éducation auprès d’étudiants de huit pays d’Afrique. Ce projet a d’ailleurs été primé par l’Association canadienne des études avancées. Il travaille également à l’insertion professionnelle des nouveaux enseignants, plus particulièrement dans le cadre des stages de formation initiale.
Florian Meyer, Ph.D., est professeur agrégé en intégration des technologies en enseignement secondaire et supérieur au département de pédagogie de la faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, directeur du Pôle d’innovation technopédagogique de la faculté d’éducation et membre du centre PeDTICE. Il est actuellement responsable du cours en ligne sur l’intégration du numérique au secondaire ou dans le supérieur et sur l’ingénierie pédagogique de cours en ligne. Sa thèse de doctorat en science de l’éducation, complétée à l’Université de Montréal en 2010, se concentrait sur les effets d’un programme de formation en ligne exploitant des vidéos de pratiques enseignantes sur le développement professionnel des enseignants. Ses travaux de recherche actuels et ses diverses collaborations internationales portent sur la formation technologique des enseignants à des fins éducatives, la conception technopédagogique ou encore l’intégration du numérique dans les pratiques de formation des enseignants.
Martine_Mottet Martine Mottet, Ph.D. Professeure en technologie éducative à l’Université Laval, elle s’intéresse particulièrement à la formation aux compétences informationnelles et à l’enseignement de celles-ci auprès des enseignants en formation initiale et continue, ainsi qu’auprès des élèves et étudiants, du primaire à l’université. A titre de chercheuse individuelle, elle a obtenu à ce sujet deux subventions du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. On peut consulter ses travaux sur le site Faire une recherche, ça s’apprend. Visité chaque année par plus de 50 000 personnes du Québec et de la francophonie, son site ainsi que ses travaux ont été recommandés par plusieurs organismes publics en éducation, au Québec et ailleurs dans la francophonie. Elle a présenté à ce sujet de nombreuses communications scientifiques, au Québec et à l’étranger, prononcé plusieurs conférences sur invitation et publié sur le sujet au Québec, en France et en Suisse. Par ailleurs, en collaboration avec M. Soufiane Rouissi de l’Université Bordeaux-Montaigne, elle étudie les facteurs de persévérance et de réussite en formation à distance et les moyens à mettre en œuvre pour soutenir les étudiants dans leurs apprentissages.
Martine_Peters.png Martine Peters, Ph.D., est professeure au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec en Outaouais, responsable du programme de doctorat-réseau de l’UQO, ainsi que chercheure associée au CRIFPE. Ses travaux de recherche s’inscrivent en didactique du français et en technopédagogie. Elle s’intéresse actuellement aux stratégies de créacollage numérique (SCN), à l’intégrité académique et à la formation des étudiants et des enseignants à la prévention du plagiat à l’aide des SCN. Elle détient d’ailleurs plusieurs subventions pour des projets de recherches concernant les SCN, le plagiat universitaire et le développement de partenariats internationaux.
Patrick Plante, Ph.D., est professeur en formation à distance et en technologie éducative à l’Université TÉLUQ et directeur de la recherche pour le Centre de recherche public SAVIE. Il détient un baccalauréat en histoire, un diplôme en enseignement, une maîtrise et un doctorat en technologie éducative de l’Université Laval. Stagiaire postdoctoral (2015-2016), puis co-chercheur au sein du réseau AGE WELL, il travaille à la conception et à l’évaluation de jeux sérieux destinés aux ainés encourageant les relations intergénérationnelles. Ce projet complexe implique l’usage de l’analytique de données afin d’améliorer les jeux et de les adapter aux utilisateurs, ainsi que la mise en pratique d’un modèle économique qui permet la viabilité du projet. Ayant un intérêt pour les jeux sérieux et la ludification, il travaille sur un projet de ludification des contenus de cours, et projette d’appliquer et d’évaluer l’acquisition de connaissances en littératie financière par jeux sérieux auprès des étudiants du secondaire. Ses autres projets de recherche portent sur la formation dans le domaine de la santé impliquant les LRS et le protocole xAPI. Il garde aussi un œil sur les formes que peut prendre «l’attitude hacker» en éducation.
Bruno_Poellhuber Bruno Poellhuber, Ph.D., chercheur membre du CRIFPE et chercheur associé au CEFRIO, est directeur du CPU (Centre de Pédagogie Universitaire) de l’Université de Montréal (anciennement les SSE), coordonne un microprogramme en enseignement postsecondaire et y enseigne différents cours, notamment sur l’utilisation pédagogique des TIC. Sa spécialisation porte sur l’utilisation des innovations technologiques et technopédagogies pour des fins de collaboration, d’enseignement ou d’apprentissage au postsecondaire (collégial et université) et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel de formation à distance et de formation hybride (axe 1), en mobilisant la perspective des enseignants (axe 3), mais aussi le point de vue des apprenants (axe 2). Ses recherches portent sur les compétences numériques des enseignants (axe 3) et des apprenants (axe 2), les pratiques pédagogiques actives et les aménagements physiques et technologiques innovants (axes 1, 2 et 3), la collaboration dans les réseaux sociaux (axes 1 et 3), la motivation et la persévérance en formation à distance et dans les MOOC (axes 2 et 3). Il pilote les activités de recherche d’un groupe de chercheurs sur les MOOC ainsi qu’un projet de recherche-action-formation sur la classe inversée (axes 1, 2 et 3)et est toujours à l’affût des utilisations pédagogiques des technologies émergentes, notamment de la réalité virtuelle (axe 1).
Carole Raby, Ph.D., est professeure titulaire au Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal. Elle est chercheuse régulière au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). En recherche, elle s’intéresse au développement professionnel des enseignants en formation initiale et continue au regard de la compétence professionnelle à intégrer les TIC. Elle a mené plusieurs recherches-actions qui ont favorisé la mise en place de communautés d’apprentissage dans le milieu scolaire. Ses plus récents travaux portent sur l’utilisation collaborative du tableau numérique interactif par les élèves de l’éducation préscolaire.
Normand_Roy Normand Roy, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières.  Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les usages du web 2.0 et les technologies récentes (iPad et TNI). Il cherche constamment à trouver la place pédagogique des différents outils technologiques (comme le manuel scolaire numérique), et ce, dans tous les contextes disciplinaires. Son laboratoire de recherche (LIIPTIC) lui permet de collaborer avec les différents didacticiens afin de poser un regard transversal sur l’intégration des technologies. Dans le contexte universitaire, il s’intéresse plus particulièrement à la formation à distance et aux cours en ligne.
chantal_T (2) Chantal Tremblay est professeure au Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal. Elle s’intéresse, entre autres, à l’usage pédagogique du numérique en enseignement supérieur, notamment la conception et l’évaluation d’outils numériques pour favoriser l’apprentissage des étudiants de premier cycle universitaire. Ayant participé aux travaux qui ont mené à la création du Cadre de référence de la compétence numérique, elle poursuit actuellement des projets en lien avec le développement de la compétence numérique, tant pour les élèves que pour les enseignants de tous les ordres scolaires. Titulaire d’une M. Sc en gestion, elle a également été chargée de cours à HEC Montréal au département d’économie appliquée pendant plusieurs années et conserve un intérêt pour les politiques économiques et les choix publics.

Coordonnateur des activités de recherche

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et étudiant chercheur au CRIFPE. Il s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il est coordonnateur des activités de recherche du GRIIPTIC et coordonne des travaux de recherche d’envergure nationale et internationale menés par la Chaire de recherche du Canada sur les TIC en éducation. Ces travaux portent notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il contribue à établir des liens entre la recherche et la pratique en étant membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Collaboratrices et collaborateurs

Glorya Pellerin, Ph.D., est professeure-chercheure à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Son champ d’expertise se situe principalement dans le domaine de l’utilisation pédagogique des technologies de l’information et de la communication (TIC) et de la formation pratique, mais elle s’intéresse également aux Premiers Peuples et aux Inuit, ainsi qu’à l’accompagnement en formation à distance. Membre associée au Centre de Recherche Interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle siège en tant que responsable du CRIFPE-UQAT sur le comité de gestion du CRIFPE-UQ. Madame Pellerin est aussi membre associée au Centre Facilitant la Recherche et l’Innovation dans les Organisations (CEFRIO) et à l’Équipe de Recherche et d’Analyse des Pratiques Professionnelles (ÉRAPP).
Candidat au doctorat en andragogie (sciences de l’éducation), Florent Michelot étudie la question de la pensée critique pour évaluer l’information dans le cadre des compétences informationnelles des étudiant·e·s aux cycles supérieurs. Il a travaillé au service de soutien à l’enseignement de l’Université de Montréal et est aussi chargé de cours en sciences politiques à l’UQAM.
Titulaire d’un doctorat (Ph.D.) en psychopédagogie (Université de Montréal), Stéphanie Simard est bibliothécaire et chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Depuis 2015, elle coordonne et participe aux divers projets du Groupe de recherche interuniversitaire sur les impacts pédagogiques des technologies de l’information et de la communication (GRIIPTIC). Ses intérêts de recherche portent sur l’utilisation des TIC pour développer les compétences informationnelles des élèves en contexte d’enseignement-apprentissage disciplinaire.